Follow @AnomaliesSpace Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space :: District 3
Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum
Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: District 3 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum -> Inside the Attic -> Fan-Fics -> Let the 100th Hunger Games begin - La Série
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Charlie X
Employé

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 167
Localisation: USS Enterprise-HMS Pinafore

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 22:36 (2013)    Sujet du message: District 3 Répondre en citant

Disclaimer: Star Trek appartient à la Paramount

Citation:
Au district 3, la vie est rythmée par les machines. Dans le nord du district, le docteur Soong travaille sur un projet, laissant de côté ses 3 fils, encore une fois.
L’aîné des enfants du docteur n’avait qu’une seule envie, celle d’être choisi comme tribut pour s’éloigner le plus possible de cette famille et du district. Autrement dit, pour ne jamais revenir.
Sa mère l’appela pour venir à table. Il obéit. Il se retrouva assis en face de son plus jeune frère.
Le docteur Soong passa le repas à bassiner ses fils et sa femme avec son travail.
« C’est la moisson demain. Ils prennent 4 tributs cette année. » coupa Lore.
« Et alors ? » demanda le Docteur Soong avec désintérêt.
« Alors j’ai une chance de plus d’être choisi cette année. » annonça Lore.
« Vas-y ça te fera du bien… » marmonna le scientifique.
« Noonien ! » le reprit sa femme. « Lore, il n’y a aucune chance que toi choisi, ton nom a déjà été écrit 6 fois, tout comme celui de tous les enfants de ton âge. Tes chances ne sont pas si grandes que ça. »
« Pourquoi tu veux être choisi ? On est bien là… »
« La ferme B-4 ! » intervint Lore.
« Où est Data ? » intervint Noonien
« Chez Charlie. » répondit Lore, énervé.
Lore se leva de table et monta dans sa chambre. Il mourrait d’envie de s’en aller de ce district, plus rien ne le retenait. Il ouvrit la fenêtre et s’assit sur le rebord, se demandant ce qui pouvait bien le retenir dans cette famille entre un frère jumeau autiste et un autre attardé mental.

Dans un autre appartement au nord du district 3, vivait Charlie.
La jeune fille était en train de dire au revoir à Data et craignait que ça soit la dernière fois qu’elle le voyait. Elle le raccompagna à la sortie. Il la regarda et la serra dans ses bras avant de l’embrasser et s’en aller. Il tourna le dos à Charlie qui rattrapa sa main.
« Data… »
« Oui ? »
« Je t’aime Ira. »
Le garçon se retourna et pencha la tête sur le côté. Il n’était pas habitué à son vrai prénom. Elle l’embrassa une dernière fois et le laissa partir pour de bon.
Le père de Charlie avait toujours eu peur de la moisson, qu’on lui retire sa son unique enfant. Et Charlie avait toujours redouté d’être tirée au sort. Mais chaque année, elle y échappait. Elle regardait son père travailler sur un plan étrange.
Elle posa son verre d’eau sur la table et s’assit à côté de son père.
« Papa, j’ai peur. »
Son père ne disait rien, mais retenait difficilement ses larmes. L'Écossais posa son crayon, releva la tête et serra sa fille dans ses bras.
« Tu ne seras pas choisie, ne t’en fais pas. »
« Ils prennent deux tributs de plus cette année, Papa. »
Il s’éloigna de son travail pour profiter de ce qui serait probablement les derniers instants qu’il passait avec sa fille.
Le téléphone sonna. Le père décrocha.
« Capitaine Montgomery Scott. »
Charlie écoutait la conversation, mais ne comprenait pas de quoi il s’agissait. Il raccrocha et souffla un coup. Son père était ingénieur, et travaillait dur pour garder un niveau de vie correct.
Les deux ne parlèrent pas beaucoup ce soir là. Charlie profita de cette dernière soirée pour passer du temps avec son chien, Odo. Les veilles de moisson étaient les seules soirées où il avait le droit de traîner dans le salon avec ses maîtres.

Dans les deux familles, la soirée fût tendue.

L’heure de la moisson était arrivée. Charlie alla rejoindre la file des filles, tandis que Lore, Data et leur frère B-4 allèrent rejoindre la file des garçons. La cérémonie dura des heures, entre l’histoire du district et le film de propagande sur les Hunger Games que tout le monde connaissait par cœur.
Lore s’assit par terre, avant de se faire relever par un garde. Il se mit à râler, mais se résigna très vite, pour finir par s’endormir debout. Data ne disait rien, il était attentif.
Du côté des filles, certaines fondaient en larmes à cause du stress. Charlie stressait, tout se chamboulait dans sa tête. Le simple fait de savoir que si elle venait à être choisie, son père se retrouverait seul la rendait dingue.
L’Escorte du district, habillé comme un lord du XIXème siècle s’avança pour plonger sa main dans l’urne des garçons.
Le moment du tirage au sort des tributs était arrivé. Lore était impatient et priait pour que ça tombe sur lui.
Il remua longuement les papiers pour en piocher un. Il le déplia et annonça tout fort :
« IRA SOONG. »
Lore devint vert de rage, alors que Data s’avançait, se demandant s’il n’était pas en train de rêver.
Charlie devint exsangue.
« Nous allons maintenant choisir une première fille. »
L’Escorte saisit le premier papier qui lui tomba sous la main.
« Charlie Scott. »
Data regarda en direction de Charlie avec un air terrifié, mais rassuré, au moins, il partait avec quelqu’un qu’il connaissait. Charlie se mordit les lèvres pour ne pas pleurer et se montrer plus forte que le reste des filles. Elle grimpa sur l’estrade où Data la prit dans ses bras.
L’Escorte s’empressa de choisir un deuxième garçon.
« Jake Potts. »
Le jeune garçon qui n’avait pas plus de 14 ans sortit du rang, complètement effrayé. Il retenait ses larmes. Au dernier moment, Lore se releva.
« JE SUIS VOLONTAIRE ! »
« Pardon ? » demanda l’homme.
« Je me porte volontaire en tant que tribut. »
« Tu es sûr ? »
« Et certain. »
« Très bien dans ce cas. Ton nom je te prie. »
« Lore Soong. »
« Rejoins-moi dans ce cas. Monsieur Potts, veuillez rejoindre votre rang. »
Lore monta sur l’estrade, tandis que dans les rangs, les gens commentaient l’attitude de Lore.
« SILENCE ! Nous allons maintenant notre dernier tribut. »
L’homme remua les papiers, et en piocha un.
« Deanna Troi. »
Les gardes furent obligés de la traîner jusqu’aux autres car elle se débattait et pleurait en même temps.
« Qu’est-ce qu’on va faire de ça ? » demanda Lore à Charlie
« Je n’en sais rien, elle ne fera pas long feu si tu veux mon avis. »
« Tant mieux. »
« Je pense que votre jugement est un peu hâtif. »
« La ferme Data. »
« Lore ! »
« Les tributs, je vous demande de vous taire ! Quant au reste, bravo à ceux qui n’auront plus à être choisis à partir de maintenant, et je dis à l’année prochaine au reste d’entre vous. »

Charlie prit la main de Data, tandis que Lore contemplait la catastrophe qui venait d’être tirée au sort. Elle cherchait quelqu’un pour la consoler, mais entre Data et son manque d’empathie, puis Lore qui s’en fichait royalement, il ne restait que Charlie qui spéculait sur l’espérance de vie de sa camarade en question.
Dans le véhicule qui les conduisait à l’hôtel de ville, Deanna continuait de pleurer. Lore avait une forte envie de lui mettre une claque, mais il se disait qu’elle pourrait pleurer encore plus fort, et cela ne l’enchantait guère. Data commençait à paniquer au fur et à mesure qu’il se rendait compte que sa vie allait changer radicalement.
Lore aussi, peu à peu, prenait conscience de ses actes, et que quelque part, il avait plus peur pour Data que pour lui-même. Il savait qu’une fois dans l’arène, Data ne survivrait pas longtemps. Lore soupira en se disant que dans le fond, il ne pouvait pas vraiment vivre sans son frère. Deanna de son côté regardait le paysage en commentant tout ce qu’elle voyait. Charlie rassurait Data. Depuis le temps qu’ils étaient ensemble, Charlie avait rarement vu Data se comporter de la sorte.
Lore prenait enfin conscience de ses actes, et réalisait qu'ils s’envoyaient, lui et son frère, à la mort.
« Je ne pense pas que je survivrai longtemps. » avoua Data.
« Ne dis pas de bêtises… Au pire, je te protégerai… » dit Lore avec une voix presque triste.
« Je doute de ta sincérité, Lore. » protesta Data.
« Ne dis pas ça… » Le rassura Charlie. « On est ensemble, et Lore est avec nous, ça nous donne un avantage sur les autres. Certains auront à se chercher des alliés, nous on a une longueur d’avance. »
Charlie prit Data et l’embrassa sur la joue. Il se blottit contre elle et ferma les yeux.
« Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » se renseigna Deanna.
« 4 ans et demi. » Répondit Charlie.
Lore s’efforça de retenir ses larmes. Il savait que si Data mourrait, il aurait du mal à surmonter, mais il n’osait pas imaginer ce que Charlie ressentirait. La relation entre elle et Data était bien plus forte que celle qu’il partageait avec son frère.
« Regardez, on arrive ! » Annonça Deanna.
Les jumeaux se retournèrent en même temps pour regarder par la fenêtre. Lore posa une main sur l’épaule de Data qui fut surpris du geste de son frère. Il lui adressa un demi-sourire.
Deanna prenait peu à peu conscience qu’elle ne pourrait pas compter sur les frères Soong. Mais elle se demandait si elle avait encore une chance de s’allier avec Charlie qui lui semblait la plus sympathique. Charlie, quant à elle, était plus inquiète pour son père que pour elle-même.
Lore pensait à sa mère, la seule personne qu’il ait vraiment respecté dans sa famille.
Un garde de la mairie les fit descendre du véhicule. Ils entrèrent dans le bâtiment où le maire les accueillit.
« Bienvenue à la mairie de Shawshank. »
Aucun des 4 adolescents ne répondit.
« Nous allons vous conduire dans des salles respectives où vous pourrez parler à vos proches une dernière fois. Ils y sont déjà.»
Data avala difficilement sa salive.
« J’suis avec toi. » le rassura Lore.
« Silence. » coupa le maire. « Sur ce, je vous souhaite de survire le plus longtemps possible afin d’honorer notre district. Peut-être aurons-nous un gagnant ou une gagnante cette année. Si ce n’est trop demandé. »
Charlie eu envie de frapper le bonhomme. Data attrapa la main de son amie pour la retenir. Elle souffla un grand coup avant d’être séparée de son ami. Deanna était complètement perdue, elle ne réalisait pas ce qui lui arrivait.

Charlie fut conduite dans une petite salle moisie où elle y trouva son père. Le garde la poussa à l’intérieur et annonça : « Vous avez 10 minutes. »
Charlie se jeta dans les bras de son père et fondit en larmes. L'Écossais serrait sa fille dans ses bras, le plus fort qu’il pouvait.
« Je t’aime Charlie. Quoi que tu fasses, je serai toujours fier de toi, tu comprends ? »
« Oui Papa. »
« Qui d’autre a été choisi ? »
« Lore et Data. »
« Oh merde. Et la quatrième ? »
« Deanna Troi. Je ne la connais pas. »
« Troi ? Non, ça ne me dit rien. Charlie je… »
L’ingénieur ne retint plus ses larmes. Il avait perdu sa femme lorsque Charlie n’avait que 4 ans, depuis ce jour, sa fille était devenue tout pour lui, comme il était devenu tout pour Charlie.
« Charlie, défends-toi, ne laisse personne te blesser. Ne te sépare pas des garçons, tu restes avec eux. »
« On restera ensemble, promis. De toute façon, je ne quitterai pas Data. »
Montgomery adressa un sourire à sa fille.
« T’es bien la fille de ta mère toi… Elle agissait exactement pareil. »
Il embrassa sa fille sur la joue et lui tendit quelque chose.
« C’est le Saint Christophe de Maman… »
« Non Papa, gardes-le. » protesta Charlie.
« Prends-le. Je n’y ai jamais cru, mais ta mère y tenait énormément. »
Elle l’accepta à contre-cœur et ne quitta pas les bras de son père.

Du côté de la famille Soong, la mère n’en pouvait plus de pleurer. Lore se retenait de faire de même. Le garde tourna le dos 5 minutes, B-4 sortit une masse de son sac.
« Spot ! » s’écria Data.
« Shhhhhh. » intervint Lore « B-4, comment t’as fait ? »
« Il m’aime bien. Mais il était malheureux sans Ira. »
Data attrapa son chat et le cacha dans son sac.
« Merci B-4. » déclara-t-il en serrant son petit frère dans ses bras.
Juliana serra son deuxième fils contre elle.
« Je t’aime Data. Fais attention, ne laisse personne abuser de ta gentillesse, ils essaieront, crois-moi, alors prends garde mon grand. Promis ? Reste méfiant. Et ne quitte pas Charlie.»
« Promis, Mère. »
« Je vous aime tous les deux. Gardez bien ça en tête. Lore, ne l’oublie pas. »
Elle se tourna vers son mari.
« Noonien, tu n’as rien à dire à tes fils ? »
Le père ne dit pas grand-chose de toute la visite, sa peine allait bien au-delà des larmes, au point qu’il en avait l’air de s’en ficher. Lore lui en voulait de ne pas montrer ses sentiments.
À la fin de la visite, Noonien attrapa Lore par les épaules et le serra dans ses bras.
« Lore, je suis désolé, pardonne-moi. »
Lore regarda son père interloqué.
« Je sais que ça n’a pas été facile pour toi. »
Lore ne répondit pas.
« S’il te plaît, dis-moi quelque chose. LORE ! Je t’en supplie. Dis quelque chose. »
« Je me serais certainement montré digne de toi si tu m’avais donné une chance. »
Aucun son ne sortit de la bouche de Noonien, mais les larmes coulaient le long de ses joues, ses yeux bleus étaient devenus rouges. Lore resta stoïque face aux larmes de son père.
Juliana observa son mari et son fils. Lore ressemblait trait pour trait à son père lorsqu’il avait son âge.
Data avait une forte envie de vomir, le stress et la peur n’avaient jamais été aussi grands.
« Never saw the sun… » commença à chanter Data. « Never saw the sun… »
« Shining so bright. » complete Noonien.
« Shining so bright… Never saw things… » continua Data.
« Going so right. » ajouta le père au milieu des larmes.
« Going so right. »
Lore baissa les yeux.

Du côté de Deanna, les larmes coulaient à flot, ses parents essayaient de parler avec elle, mais cela s’avérait être impossible à cause des pleurs de la jeune fille.

A moment de partir, les parents dirent au revoir à leurs enfants. C’était certainement le moment le plus dur pour tous. À l’instant où Noonien allait quitter la pièce Lore attrapa son père et le serra contre lui.
« Je t’aime Papa. »
Son père lui adressa un sourire.
« J’en ai jamais douté, mon fils. » sourit Noonien, en posant une main sur la joue de son fils aîné.
Lore, en pleurant, regarda ses parents s’éloigner avec B-4. Il se tourna vers Data.
« Je me demande comment ça s’est passé pour Charlie… »
« J’en sais rien Data… Mais ce que je sais, c’est qu’ils vont me manquer. »

En sortant de l’hôtel de ville, Montgomery croisa les parents de la jeune Deanna qui étaient en larmes, puis son collègue, Noonien Soong.
Ils discutèrent de leurs enfants pendant le chemin du retour. Sur le pas de sa porte, Montgomery dit au revoir à B-4, Noonien et sa femme.
« On reste informés. Dès que quelque chose de grave arrive, on se prévient. D’accord ? »
« Bien entendu. » se contenta de répondre Montgomery.
Il ferma sa porte et s’écroula dans le canapé, sans pouvoir s’arrêter de pleurer. Il en était de même pour les Soong. B-4 avait du mal à comprendre ce qu’il se passait. L’incompréhension de leur plus jeune fils rendait la chose encore plus douloureuse qu’elle ne l’était déjà. Il ne restait à présent rien de la présence de leurs jumeaux, même pas Spot.


Du côté des adolescents, aucun d'eux ne réalisait vraiment ce qui leur arrivait. Charlie se réconfortait avec l’idée qu’au moins, elle n’était pas seule, que la situation pouvait être pire. Peu ont la chance d’être choisis en même temps que leur petit ami et le frère de ce dernier. Le fait qu’ils se connaissaient leur donnait un avantage. Ils étaient tous les 3 décidés à faire de leur mieux pour s’en sortir, et rester le plus longtemps en vie.


_________________

"Some people without brains do an awful lot of talking, don't they ?" Scarecrow
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 22:36 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
The Next Doctor
Voyageurs du Temps

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2010
Messages: 556
Localisation: Columbia

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 13:18 (2013)    Sujet du message: District 3 Répondre en citant

Très bon chapitre/introduction des personnages, vivement la suite !

P.S : Bon ... je suis légèrement dégouté, j'avais fait un super commentaire et tout. Et ce ***** de Firefox m'a fait tout perdre.

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:39 (2018)    Sujet du message: District 3

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum -> Inside the Attic -> Fan-Fics -> Let the 100th Hunger Games begin - La Série Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Anomalies In Space n'a aucun lien direct avec la BBC, ni avec ITV. Tous les produits, logos et images cités dans ces pages sont la propriété de leurs marques respectives.
Forum administré par The Next Doctor, Utopia! et Nemr0d
Modérateurs : Hachiko et Juglar
Graphisme par Utopia! et The Next Doctor.