Follow @AnomaliesSpace Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space :: District 8
Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum
Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: District 8 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum -> Inside the Attic -> Fan-Fics -> Let the 100th Hunger Games begin - La Série
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth Madness
Assitants

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 1 452
Localisation: Mondas/Telos

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 21:39 (2013)    Sujet du message: District 8 Répondre en citant

Titre : Let the 100th Hunger Games begin! (District 8 )
Disclaimer: Seul le personnage de Lisa m'appartient, les autres personnages appartiennent à leur créateurs. Doctor Who et Sherlock sont la propriété de la BBC, Sanctuary est la propriété de SyFy, Supernatural est la propriété de la CW, et l'histoire se base sur les livres écrits par Suzanne Collins.
Résumé: Lors de la centième édition des Hunger Games, Le Capitole décide de sélectionner non pas vingt-quatre mais quarante-huit Tributs qui devront combattre à mort dans une arène. Cette histoire raconte les événements selon le point de vue des tributs du District 8
Spoilers: Aucun, sauf si vous n'avez pas lu/vu Hunger Games.
Bêta: Gee & Uto

Citation:
C'était la veille de la moisson, le jour commençait à peine à se lever sur le district 8 qu'on entendait déjà aux loin les usines prendre vie, la population s'éveillant petit à petit pour rejoindre leur machine à coudre, leur métier à tisser. Lisa, âgée de 16 ans, était la fille unique de Malcolm Reynolds, un vendeur de tissus. Tissus que la jeune fille tissait elle-même. Chaque matin, avant que ses doigts ne s'affairent sur les fils des futures étoffes, Lisa avait pour habitude de se faufiler hors de sa maison. Devant la porte d'entrée, un garçon de grande taille l'attendait, adossé nonchalamment à un arbre, un léger sourire aux lèvres. Montague Druitt était un garçon âgé de 18 ans, connu par la plupart de ses proches, comme un garçon doux et charmeur mais qui avait beaucoup à cacher. La jeune fille s'approcha et se mit sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur la joue de son compagnon, repoussant au passage une mèche de ses cheveux noir ébène qui s'était échappée de sa queue de cheval. Puis lui prenant la main, ils quittèrent les rues de la ville pour rejoindre un pré, à environ un kilomètre de là.

C'était leur routine depuis 4 ans, depuis le jour où ils avaient fait connaissance, l'année où l'un des frères ainés de Montague avait été choisi pour les jeux. Ils avaient suivis les événements sur le grand écran de la place principale du district. Rien ne les poussait à se rapprocher, mais Lisa avait été intriguée par la façon dont Montague surmontait l'épreuve de la perte de son ainé. Elle se souvenait encore du jour où le visage William Druitt était apparu à l'écran, parmi l'annonce des morts de la journée. Montague était resté debout droit comme un piquet, sa stature déjà imposante malgré ses 14 ans, ses poings étaient serrés. A côté, sa mère, ses sœurs et son plus jeune frère s'étaient effondrés de chagrin. Lisa s'était alors approchée de lui, amenant toute sa compassion. Il lui en avait été reconnaissant et s'était lié rapidement d'amitié pour elle. C'est à ce moment-là qu'ils avaient décidé de commencer les entraînements. Ils n'étaient pas stupides, ils savaient que les deux premiers districts avaient des tributs formés pour l'évènement. Ils avaient décidés qu'il en serait de même pour eux, juste au cas où ils se retrouvaient choisis. Chaque matin, depuis 4 ans, ils passaient une heure à s'entrainer intensivement à différentes techniques de combats.

Mais ce matin-là était différent, ils restèrent assis dans l'herbe à discuter du lendemain. Chacun des deux avait peu de chance de se faire choisir, mais cette année, c'était 4 tributs et non deux qui allaient être pris. Mais ça ne semblait pas affecté Montague qui semblait totalement décontracté, il se sentait prêt.


"- Tu sais, je crois bien que ces 4 années d'entraînement vont enfin me servir.
- Tes chances d'être choisi sont assez minimes tu sais. D'autant plus que c'est ta dernière moisson. Il se peut que tu aies perdu 4 années à t'entraîner pour rien.
- Ca ne sera pas pour rien. C'est ma dernière année, je suis prêt et je vais me porter volontaire.
- PARDON ?"


Lisa s'était presque étouffée avec sa propre salive lorsqu'elle avait entendu son compagnon exprimer son plan. Il avait toutes les chances de sortir de ces années de moisson indemne et il comptait se jeter dans la gueule du loup ? Lisa toisa Montague, et d'une certaine manière elle savait qu'il planifiait ça depuis le décès de son ainé dans l'arène. Ils restèrent silencieux pendant plusieurs minutes, Lisa jouant avec quelques brins d'herbes, absorbée par ses réflexions, essayent de digérer l'information que son compagnon venait de lui donner. Montague l'observait, légèrement inquiet. Peut-être n'aurait-il pas dû la prévenir et la mettre devant le fait accompli le lendemain.

"- Je me suis entraînée pendant 4 ans aussi, tu sais...
- Non, ne fais pas ça.
- Pourquoi pas ? Tu te présentes bien sans me demander mon avis, pourquoi je ne ferais pas de même ?
- Ce n'est pas qu'une histoire de se battre, Lisa, il va falloir tuer des gens. Il va falloir jouer le jeu, changer notre personnalité, si on veut s'en sortir vivant.
- Quoi de mieux qu'un couple qui se porte volontaire pour déchaîner le Capitole ? Si tu crois que je vais rester ici à regarder sur grand écran ce qu'il se passe pour toi dans l'arène...
- Les chances que l'un de nous ressorte vivant sont déjà très faibles, mais que nous nous en sortions tous les deux, c'est égal à zéro.
- Je préfère être dans cette arène avec toi, même si ça signifie mourir, plutôt que te regarder te faire massacrer sur un écran. Allons Montague, tu sais que ça peut aussi nous être bénéfique auprès du public si nous y allons ensemble. "



Lisa prit la main de son compagnon, et tenta de lui sourire. Cette décision la terrifiait autant qu'il était terrifié de la savoir dans l'arène avec lui. Elle n'était pas une meurtrière, mais elle savait qu'elle serait capable de tuer pour sa survie et pour celle de Montague, et s'ils devaient jouer un rôle, soit, ils le feraient. L'heure était venue pour Lisa d'aller travailler, elle embrassa Montague et lui donna rendez-vous le lendemain pour la moisson. Juste avant qu'elle ne parte, il lui rattrapa la main et dit : « J'espère sincèrement que les dieux seront en ma faveur et qu'ils te feront changer d'avis. » Elle lui fit un sourire triste et se dirigea vers son atelier où son métier à tisser l'attendait.



---------------------------

« - Lisa, tu ne peux pas être sérieuse.
- Si, et je ne l'ai jamais autant été.
- Je n'aimais déjà pas l'idée que vous vous entraîniez tous les jours comme ça, mais maintenant qu'il t'emmène avec lui dans les jeux ? C'est de la folie.
- En quoi ça te regarde, Neph ? C'est mon choix, c'est ma vie
- Oui et c'est surtout ta mort. Tu as plus de chance de ne pas en revenir qu'autre chose ! »

Lisa roula des yeux et accéléra le pas en direction de la place. C'était le matin de la moisson, et Lisa avait finalement décidé de dire à quelqu'un qu'elle planifiait de suivre son compagnon dans l'arène. Comme elle s'y attendait, son amie d'enfance était loin d'être enchantée. Neph la rattrapa et lui attrapa le bras pour l'arrêter et la forcer à la regarder. Lisa fit un signe de non avec sa tête, lui signifiant que quoi qu'elle dise, elle ne pourrait la faire changer d'avis.

« - Va donc chercher Castiel, il a besoin de toi.
- Cas a fait inscrire son nom quatre fois de plus pour sa famille cette année. Quatre papiers contre quatre tesserae. Et bien sûr, je n'ai pas pu le convaincre autrement, sa famille crève de faim. »


Lisa lui jeta un regard compatissant, et dans un sens elle voyait la candidature de Montague et la sienne comme une chance pour d'autres personnes non-préparés de ne pas être envoyé dans l'arène. Elle hocha la tête, les deux amies se séparèrent pour quelques temps, puisque bientôt elles seraient parquées ensemble, écoutant la propagande du Capitole...

Tous étaient debout, rangés en deux blocs. D'un côté les filles, de l'autre les garçons, et ils attendaient. Ils attendaient le moment fatidique où leur escorte plongerait sa main dans les grosses sphères en plexiglas transparentes pour en retirer les noms des tributs de cette année. Ils leur montrèrent la traditionnelle vidéo, celle qui leur rappelait pourquoi ils étaient tous là. Il n'y avait pas un son dans l'assemblée, pas un murmure, même lorsque les règles furent énoncées, lorsqu'on rappela à tout le monde que pour les 100eme jeux, le double de tributs seraient envoyés dans l'arène. Lisa retint son souffle lorsqu'elle entendit la voix familière de son compagnon s'élever.

« Je suis volontaire ! »

Tous les regards se tournèrent vers lui, les murmures de la foule l'accompagnant, alors qu'il se dégageait de son rang, marchant déjà en direction de l'estrade, jetant un regard vers les filles, cherchant Lisa du regard, la priant de ne pas le suivre. A côté d'elle, Lisa sentit Neph se tendre alors que Montague arrivait auprès du maire et des autres représentants du Capitole, son sourire charmeur aux lèvres. Le spectacle avait commencé, il était temps de jouer leurs rôles. L’escorte était de plus en plus tendu, comme le reste de la foule, il observa le rang des garçons pour voir s'il y avait d'autres volontaires, mais le silence était déjà retombé. Il se tourna vers la sphère remplie de papiers, celle des garçons, et piocha. Sous le soleil qui commençait à chauffer de plus en plus, l’escorte avait les mains qui tremblaient presque, Lisa espérait qu'il se dépêche, elle voulait que tout ce cérémonial prenne fin.

La voix de l’escorte s'éleva alors : « Castiel Whitewings ». Les yeux de Lisa s'ouvrirent grand alors qu'elle entendit son amie à côté d'elle crier « Cas ! » et qu'elle s'apprêtait à sortir du rang. Lisa la retint alors que les deux amis échangèrent un regard. Neph cessa de se débattre et finit par regarder Lisa et croisa son regard et lui murmura : « C'est ça vas-y, porte-toi volontaire, Lisa, mais sache que si jamais tu le tues et que tu en ressors vivante, je serai toujours après toi. » Lisa resta sans voix alors que l’escorte commença à annoncer que le tirage pour les tributs filles allait commencer. Elle lâcha Neph, tourna presque mécaniquement vers l'estrade où Castiel était maintenant debout aux côtés de Montague. Elle croisa le regard de celui-ci, et y lu un énorme « NON » durant l'espace d'une seconde. Elle respira un grand coup, jeta un dernier regard à Neph, et timidement sa voix s'éleva : « Je... Je suis volontaire ».

Une nouvelle fois, des murmures l'accompagnèrent alors qu'elle remontait les rangs pour rejoindre l'estrade. Lorsque sa voix avait retenti, Montague avait fermé les yeux, c'était douloureux pour lui de l'entendre le rejoindre, mais il se ressaisit, reprit son sourire arrogant et descendit pour aller à la rencontre de Lisa. Elle prit la main qu'il lui tendait et main dans la main, ils montèrent les marches de l'estrade. Arrivée en haut, ils se tournèrent et Lisa observa la masse de la foule qui les dévisageait, choqués. Elle resserra sa prise autour des doigts de Montague, qui continua de les mettre en scène, faisant lever leur deux mains, se plaçant déjà comme deux potentiels vainqueurs. Elle se sentit encore plus mal à l'aise, sentant d'ici le regard de Neph la fusiller.

A côté, l’escorte se racla la gorge et se dirigea vers la sphère où les noms des filles étaient. Une fois encore, les yeux de Lisa exprimèrent l'horreur d'entendre le nom de Nephtys Smillins, et dans sa tête un « non, pas elle ! » retentit. La mâchoire serrée, elle observa sa meilleure amie marcher vers l'estrade. Rien ne se passait comme elle ne l'avait prévue la veille, les choses tournaient déjà au cauchemar, et alors qu'elle observait la foule, la main de Montague dans la sienne, Lisa réalisa de ce qu'elle venait de faire. Elle allait maintenant devoir combattre aux côtés de sa meilleure amie, et de son compagnon, et peut-être finir par se battre avec pour sa survie...

Neph était à présent à côté d'elle, le regard froid, avec une pointe de terreur, l'ignorant complètement, alors que Castiel, lui, ne montrait pas la moindre émotion, pas même de la résignation ; il se tenait juste debout, toisant la foule. Et Montague... Montague était tout sourire, déjà parfaitement dans le rôle qu'il avait décidé d'endosser, alors qu'au loin sa famille était interloquée par cette candidature et effondrée de perdre un nouveau fils. Lisa fit de son mieux pour ne pas regarder en direction de son père, qui malgré l'émotion resta droit, la tête haute, juste les larmes aux yeux. Le reste de la cérémonie se passa, alors que le maire essayait d'être le plus rapide possible, sûrement aussi mal à l'aise que les autres personnes du district. Lorsque tout fut fini, il les guida vers l'intérieur de la mairie. Lisa tenait toujours la main de Montague dans la sienne et la serrait de toutes ses forces. Ils échangèrent quelques paroles muettes, et pendant quelques secondes, le masque qu'avait porté Montague durant toute la cérémonie disparu, pour afficher toute l'inquiétude qu'il avait. Ses yeux demandait à sa compagne comment elle allait, lui exprimait qu'il aurait préféré qu'elle ne soit pas là. Lisa se contenta de hocher la tête, ils pourraient se parler plus tard, mettre au point leur stratégie lorsqu'ils seraient arrivé au Capitole. Pour l'instant il fallait qu'ils gardent les rôles qu'ils avaient pris, le Capitole les observant déjà.

Montague reprit son sourire arrogant, lâchant la main de Lisa pour passer son bras autour de la taille de Lisa, comme si elle était un genre de trophée qu'il baladait. De son côté, elle portait un sourire timide, laissant apparaître l'incertitude. Derrière elle, elle sentait le regard froid de Neph sur elle. Elle aurait aimé qu'elle comprenne ses motivations, mais il était trop tard maintenant, plus rien ne serait comme avant à présent, et l'amitié qu'elles partageaient aller probablement être réduite à néant d'ici quelques jours, voire même quelques heures.

Chacun furent conduit dans différentes pièces pour qu'ils puissent dire adieu à leurs proches. Lisa n'avait plus que son père, elle allait sûrement passer l'heure qui suivait à essayer de lui expliquer son geste, à essayer de le consoler et le rassurer. Elle se tenait debout, regardant dehors le district reprendre ses activités normales lorsque Malcolm entra dans la pièce. Elle se tourna doucement et lui fit face. Il la regardait avec une sorte d'incompréhension dans le regard, et presque comme si elle était une étrangère. Mais la seconde d'après, il avait parcouru les quelques mètres qui les séparaient et la serraient de toute ses forces contre lui.

« - Ma petite fille... Pourquoi ? » demanda-t-il dans un souffle presque inaudible.
C'est parce qu'elle se doutait qu'il lui poserait la question qu'elle avait pu comprendre. Fermant les yeux, la tête contre l'épaule de son père, Lisa se rendit compte à quel point son choix avait été égoïste. Malcolm n'avait plus qu'elle depuis la mort de sa femme, et elle avait choisi d'aller à la mort, le laissant totalement seul.

« - Je suis désolée, papa, mais je devais y aller. Je ne pouvais pas le laisser y aller seul. » répondit-elle, alors que Malcolm lui caressait doucement les cheveux.
« - Est-ce qu'il vaut vraiment la peine que tu te sacrifies comme ça? Il finira sûrement par te tuer, Lisa. ».
Il brisa leur étreinte et força sa fille à le regarder dans les yeux.
« Ne lui fais pas confiance ! Ne fais confiance à personne. Tu pourras créer des alliances, mais ne baisse jamais ta garde. Et si quelqu'un essaye de te tuer, tue-le en premier… D'accord ? »

Lisa hocha la tête silencieusement. Elle n'aurait jamais pensé que son père accepte si facilement le fait qu'elle se soit jetée dans la gueule du loup. Et elle n'aurait jamais pensé qu'il aurait pu lui donner de tels conseils. Savait-il qu'en fait, c'était pour s'entraîner qu'elle s'éclipsait tous les matins, et pas pour batifoler, comme la plupart des gens l'imaginaient? L'heure passa, ils restèrent assis l'un à côté de l'autre, parlant de tout et de rien, se remémorant le meilleur, oubliant que le pire était à venir. Puis la porte s'ouvrit en trombe, deux peacekeepers entrèrent pour faire sortir Malcolm de la pièce. Dans les dernières secondes qu'ils leur restaient, le père serra une dernière fois sa fille dans ses bras, et celle-ci finit par murmurer un « Je t'aime Papa. » Il l'embrassa sur le haut du front, la regardant une dernière fois dans les yeux, les larmes prêtent à couler, il lui répondit « Reviens en vie ».


Il quitta la pièce et au même moment Lisa pu voir la famille de Montague passer dans le couloir. Mr Druitt se tenait droit, fier, entourant de son bras les épaules de sa femme, effondrée de perdre un second fils. Derrière, ses sœurs et son frère cadet suivaient, regardant le sol, retenant leurs larmes.
La porte se referma, et elle retourna s'assoir, attendant qu'on vienne la chercher pour le voyage qui l'emmènerait au Capitole. Etrangement, une certaine excitation la gagna, elle avait, dans un sens, hâte de rencontrer les autres tributs. Contrairement à ce qu'elle montrait, elle était plus que prête à survivre dans ces jeux, et sa fausse fragilité allait être, elle espérait, un atout pour elle dans l'arène, mais aussi auprès du public du Capitole.



Un peacekeeper entra dans la pièce et dans sa tête, Lisa pensa : « Que le spectacle commence. »

_________________

FOR THE LOVE OF CAMELOT!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 21:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Primeval - Whoniverse - Sherlock | Anomalies in Space Index du Forum -> Inside the Attic -> Fan-Fics -> Let the 100th Hunger Games begin - La Série Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Anomalies In Space n'a aucun lien direct avec la BBC, ni avec ITV. Tous les produits, logos et images cités dans ces pages sont la propriété de leurs marques respectives.
Forum administré par The Next Doctor, Utopia! et Nemr0d
Modérateurs : Hachiko et Juglar
Graphisme par Utopia! et The Next Doctor.